$
La Riche en bio > Producteurs > Légumes Bio

Pour les légumes:

les paniers de « Jardins de contrats » Légumes BIO certifiés

« Jardins de contrat »

« la Ferme du  Roucheux »

Montreuil en Touraine (37)

(maraîchage biologique)

Les jardins de Contrat nous fournissent chaque semaine un panier de légumes Bio.


Exemples de paniers bio de saison des Jardins de Contrat livrés avec la « feuille de chou »:

Une recette et des nouvelles de la ferme et des travailleurs en réinsertion.

Le panier est composé de légumes de saison,

légumes  choisis par le producteur en fonction de la production.

A chaque distribution, c’est la surprise!

                11 € le panier

 abonnement pour 48 paniers année.






 

37 – Le bio prend racines aux portes de la ville

08/04/2011 05:40

Sur 2,2 ha, à La Riche, Pascal Gaillard travaillera en mode bio, à l’aide de sa jument. L’État, l’agglo et la ville de La Riche participent à son installation.

Pascal Gaillard, 33 ans, a été le jardinier de Valmer. Pascal Gaillard, 33 ans, a été le jardinier de Valmer. - (Photo NR, Patrice Deschamps)

Un grand champ, où sont tracés de beaux sillons… C’est là, route de Saint-Genouph, sur un terrain mis à sa disposition par la mairie de La Riche, que Pascal Gaillard a planté ses pommes de terre, hier matin. Quelques heures plus tard, au plus chaud de l’après-midi, ce maraîcher qui travaille selon les règles de l’agriculture biologique a fait visiter cette exploitation au préfet, Joël Fily, qui était accompagné du maire de La Riche, Alain Michel et des élus et techniciens qui l’ont aidé (*) dans cette aventure : reconquérir des terres situées près de la ville pour y faire pousser des légumes.
Cette visite a eu lieu dans le cadre de la semaine du développement durable, car l’aide à l’installation de nouveaux maraîchers est l’une des actions contenues dans le plan croissance verte, présenté par le préfet : « Entre 50 et 60 jeunes sont diplômés, chaque année, en maraîchage bio, au lycée agricole de Fondettes. Tout le problème, ensuite, est de leur trouver de la terre. »
Installer un nouveau maraîcher à La Riche ? « C’est une idée que j’ai eue il y a une dizaine d’années, et tout est devenu possible quand j’ai rencontré Pascal Gaillard et l’Amap (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne) », a commenté Daniel Langé, adjoint au maire de La Riche. Leur travail et l’aide apportée par le réseau Alterénergie et l’Adear37 (Association pour le développement de l’emploi agricole et rural d’Indre-et-Loire) aboutit finalement à une valorisation de ces terres inondables, où les constructions d’habitations sont interdites.
Le maraîcher s’adosse à une Amap, La Riche en bio. Il vendra également ses produits directement à la ferme.

(*) 47.500 € ont été versés par l’État au titre de la dotation d’équipement des territoires ruraux. Tour(s) plus et la Région versent 52.800 €, soit la moitié du coût de construction du bâtiment en paille où seront entreposés les légumes, et la ville de La Riche 26.087 euros.

Pascal Gaillard, tél. 02.47.38.96.86. Amap : www.la-riche-en-bio.com

repères

> Au début du XX e siècle, on comptait en Indre-et-Loire 1.000 ha d’exploitations maraîchères. Une surface tombée aujourd’hui à 150 ha.

Magalie Basset
Copyright © 2009 La Riche en bio. All rights reserved.
Designed by Theme Junkie. Powered by WordPress.