$
La Riche en bio > Revue de presse > Le bio > Terre de liens: épargne solidaire contre spéculation foncière

Terre de liens: épargne solidaire contre spéculation foncière

En France, le prix des terres agricoles s’envole. La spéculation foncière rend de plus en plus difficile l’installation de jeunes agriculteurs alors que la France importe désormais 50% de ses produits bio. En proposant de se servir de l’épargne solidaire, l’association Terre de liens tente de développer un système alternatif, favorisant l’installation de paysans, le respect de l’environnement et la relocalisation de l’agriculture. Et si notre épargne se faisait solidaire et alimentaire…

Une alternative à la propriété individuelle

Sébastien vit dans le sud de la Touraine. Il a décidé en 2006 de s’installer comme éleveur caprin et fromager. À 37 ans, il reprend une formation pour mener à bien son projet. Après deux ans de recherche et de négociation pour trouver une ferme à acheter qui corresponde à ses besoins, Sébastien trouve enfin son bonheur : 22 hectares de terres sur lesquels il peut produire l’alimentation des chèvres, en agriculture biologique tout en bénéficiant de bâtiments suffisants pour accueillir fromagerie, salle de traite, chèvrerie, et salles pour des ateliers pédagogiques. Sébastien n’aurait jamais pu acheter ces terres tout seul. Grâce à l’appui de La Foncière Terre de liens et à son épargne solidaire, avec notamment d’une mobilisation d’actionnaires locaux qui ont assuré plus de la moitié de l’investissement, Sébastien a pu mener à bien son projet lire l’article complet dans basta!   bastamag.net

La ferme des Charmilles acquisition de « Terre de Liens »:

La ferme des Charmilles dans la Loire, à VOUGY, prés de Roanne; ferme en polyculture-élevage en biodynamie, bien située géographiquement, en zone bocagère, 120ha, 200 000 litres de quota laitiers, transformation sur place et aussi petit élevage prcin ,poules transformation des céréales en farine te pain, une fois par semaine, et depuis peu 5 ha réservé au maraîchage. Une petite boutique bien assortie où de fidèles clients devenus bénévoles et amis se relaient pour tenir la boutique ou aire des gardes de la ferme contre du compost . Pour Michel et Elizabeth Jacquin, les cédants,  l’heure de la retraite arrive mais la  reprise  de la ferme en bio semble assurée par Christophe Pontet attendu et formidablement accueilli par les cédants. il faut dire comme le souligne Michel, que Christophe sait demander un avis quand il faut et que les cédants lui ouvrent leur porte avec générosité. De quoi apaiser cédants et repreneur.  La vente de la production, brute ou transformée est localement assurée et en particulier dans la boutique de la ferme.

La ferme des Charmilles



Tags: , ,

Leave a Reply

Copyright © 2009 La Riche en bio. All rights reserved.
Designed by Theme Junkie. Powered by WordPress.