$
La Riche en bio > Revue de presse > Le bio > Et si on se faisait une toile?

Et si on se faisait une toile?

Quelques films à penser… »Volem rien foutre al país. », « Solutions locales pour un désordre global. », « Severn. », « Nos enfants nous accuseront. », « le bien commun, l’assaut final », « le temps des grâces » et+

1-« Volem rien foutre al país » fait suite à « Attention danger travail » qui comprenait en particulier les mêmes co-réalisateurs, et part en quête de propositions alternatives expérimentées par des personnes que l’on peut associer, pour la plupart, au mouvement décroissant.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Volem_rien_foutre_al_pa%C3%AFs

Voir le  film: ‘Volem rien foutre al país »

2-le site du film: « Solutions locales pour un désordre global » de Coline Serreau
sortie du DVD le 2 novembre


Synopsis
« Les films d’alertes et catastrophistes ont été tournés, ils ont eu leur utilité, mais maintenant il faut montrer qu’il existe des solutions, faire entendre les réflexions des paysans, des philosophes et économistes qui, tout en expliquant pourquoi notre modèle de société s’est embourbé dans la crise écologique, financière et politique que nous connaissons, inventent et expérimentent des alternatives. » Coline Serreau

3- « Severn » après « Nos enfants nous accuseront » le nouveau film de Jean Paul Jaud.

Synopsis : En 1992, lors du Sommet de la terre de Rio, Severn Cullis-Suzuki, âgée de 12 ans, interpelle les dirigeants du monde entier sur la situation humanitaire et écologique de la Terre. En 2009, elle a 29 ans et attend son premier enfant… Ce nouveau documentaire de Jean-Paul Jaud après « Nos enfants nous accuseront » prend le parti de mettre en lumière des actions positives menées aux quatre coins de la planète et nous confronte à une question universelle et fondamentale : Quel monde laisserons-nous aux générations futures ?sortie le 10 novembre
le site du film Severn
« Severn » sortie le 10 novembre

« Severn » la voix de nos enfants…

le site de « Nos enfants nous accuseront »

la page wiki du film « Nos enfants… »

La responsabilité écologique

La courageuse municipalité du Gard, Barjac, décide d’introduire le bio dans la cantine scolaire du village. Le réalisateur brosse un portrait sans concession sur la tragédie environnementale qui guette la jeune génération : l’empoisonnement de nos campagnes par la chimie agricole et les dégâts occasionnés sur la santé publique. Un seul mot d’ordre : Ne pas seulement constater les ravages, mais trouver tout de suite les moyens d’agir, pour que, demain, nos enfants ne nous accusent pas.

4-Un « vieux » documentaire  sorti en 2002 (durée : 1 heure).

Il a pour titre « Le bien commun : l’assaut final » et a été réalisé par la québécoise Carole Poliquin (dont nous avons obtenu accord pour diffusion).

Voir le film: « Le bien commun, l’assaut final » de Carole Poliquin


5.Voir le film « Je mange donc je suis »  http://vimeo.com/7893617

« Comment comprendre que la majorité des personnes qui sont censées nourrir l’humanité, souffrent d’une situation catastrophique, marquée par le chômage, la pauvreté, l’exode et la faim ? »

870 millions d’affamés dans le monde (aujourd’hui plus d’une milliard)

Ce chiffre nous saute aux yeux depuis les émeutes de la faim de 2008. Dans tous les grands colloques internationaux, une question se pose à présent : « Qui va nourrir le monde ? »

Et si la question était mal choisie ? Car les agriculteurs sont capables de nourrir l’ensemble de la population mondiale.

En partant du quotidien des agriculteurs belges, le film commence un tour du monde agricole et alimentaire afin de comprendre quels sont les problèmes communs aussi bien en Europe qu’en Afrique ou au Brésil.

On prend rapidement conscience que tout est lié et que chacun a son rôle à jouer dans la résolution du problème, qu’il soit politique, environnemental ou commercial.

« Je mange donc je suis » tente de démontrer qu’un projet de société solidaire, durable et démocratique est plus que nécessaire.

La souveraineté alimentaire, ce droit revendiqué par des milliers de mouvements sociaux à travers la planète, définie comme le droit des populations de choisir leur agriculture et leur alimentation sans que celles-ci ne portent préjudice aux droits des autres peuples, s’impose d’elle même.

Un film de Vincent Bruno
Une production (2009) de Demande à la poussière (dalp.org) et de la Coalition contre la faim (Belgique).

Langue : français | Durée : 26 minutes.

6.Résumé du film « Le Temps des grâces »

Un film de Dominique Marchais

(France)

Genre : Documentaire – Duree : 2H03 mn

Distributeur : Capricci

Sortie en salles le 10 Février 2010

Année de production : 2009

bande annonce du film:

http://www.youtube.com/watch?v=Ix8DrbwHVp0

Une enquête documentaire sur le monde agricole français aujourd’hui, à travers de nombreux récits : agriculteurs, chercheurs, fonctionnaires, écrivains… Un monde qui parvient à résister aux bouleversements qui le frappent – économiques, scientifiques, sociaux – et qui, bon gré mal gré, continue d’entretenir les liens entre générations. Un monde au centre d’interrogations majeures sur l’avenir.

Tags:

2 Responses to " Et si on se faisait une toile? "

  1. ghislaine dit :

    très bons films

  2. ghislaine dit :

    bons films

Leave a Reply

Copyright © 2009 La Riche en bio. All rights reserved.
Designed by Theme Junkie. Powered by WordPress.